Infos-Actus

Pompe à chaleur : les démarches à effectuer avant l’installation

pompe à chaleur - déclaration mairie et étape préalable

Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur chez vous pour bénéficier d’un chauffage plus écologique et économique ? Avant de vous lancer, avez-vous pensé aux démarches à effectuer en amont pour que l’installation se déroule sans encombre ? 

En effet, plusieurs étapes sont à suivre pour garantir la réussite de votre installation. Dans cet article, nous vous présentons les différentes démarches à effectuer avant l’installation de votre pompe à chaleur. De la vérification de la compatibilité avec votre abonnement électrique à la demande d’autorisation en mairie en passant par le contrôle du contenu du colis à réception, nous vous expliquons tout pour une installation réussie.

Etape 1 : Vérifier la compatibilité électrique

compteur électrique

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau (la plus populaire) repose sur la capacité de l’équipement à récupérer les calories présentes dans l’air extérieur pour produire sa propre énergie. Dans certains cas, cette technologie affiche un coefficient de performance élevé, permettant de produire jusqu’à 4 kW de puissance calorifique pour 1 kW de puissance électrique consommé.

Le compresseur est l’élément central de la pompe à chaleur, transformant l’énergie captée en énergie produite. Il fonctionne en consommant de l’électricité, dont la quantité est inversement proportionnelle à la température extérieure. En hiver, lorsque les températures chutent, la PAC consommera davantage d’électricité.

Pour éviter les problèmes de surconsommation, il est important de vérifier que votre abonnement électrique est adapté à la consommation supplémentaire liée à l’utilisation d’une pompe à chaleur. Voici les étapes à suivre :

  • Vérifiez la puissance souscrite sur votre compteur Linky ou votre facture d’électricité
  • Contactez votre fournisseur d’énergie pour demander une modification de la puissance de votre abonnement
  • Attendez la venue d’un technicien d’Enedis pour effectuer la modification de puissance. Dans le cas d’un compteur Linky, cette modification peut être effectuée à distance en 24 heures.

Une puissance sous-estimée peut entraîner le déclenchement de votre disjoncteur si plusieurs appareils électriques fonctionnent simultanément. Pour éviter cela, il est recommandé de choisir une puissance légèrement supérieure à la somme des puissances cumulées de tous vos appareils électroménagers.

Etape 2 : La demande d’autorisation en mairie

Avant d’installer une pompe à chaleur à l’extérieur de votre maison, il est essentiel de suivre les procédures administratives auprès de la mairie de votre commune. Cette étape, souvent négligée, est en réalité obligatoire. En effet, l’installation de cet équipement sur votre façade est considérée comme une modification extérieure, au même titre qu’un changement de fenêtre ou des travaux d’isolation par l’extérieur. Par conséquent, vous devez déposer une déclaration préalable en mairie. Votre installateur peut s’en charger pour vous.

Formulaire déclaration pompe à chaleur : CERFA 13404*07

Pour cela, vous pouvez remplir le cerfa disponible sur le site du Service public pour les « constructions, travaux, installations et aménagements non soumis à permis de construire ». Ce formulaire peut être téléchargé ou rempli en ligne, selon les modalités de votre commune. 

Il est important de préciser la nature des travaux à réaliser, les justificatifs concernant la surface à traiter, le type d’équipement et son orientation. Vous devez également fournir plusieurs documents tels qu’un plan de cadastre, une photographie de l’existant avant les travaux et une projection de votre projet.

Après avoir déposé votre demande en mairie, vous obtiendrez un récépissé indiquant la date de début de vos travaux. Le délai d’instruction de votre dossier est généralement d’un mois. Si, à l’issue de ce délai, la décision de non-opposition à votre projet est actée, vous pouvez commencer vos travaux.

Il est important de choisir avec soin l’emplacement de votre pompe à chaleur et de veiller à ce qu’elle ne soit pas trop proche de vos voisins pour éviter les nuisances sonores et les problèmes. Votre installateur doit vous conseiller un emplacement adéquat sur votre mur extérieur, à une distance suffisante des fenêtres voisines.

En cas de conflit avec votre voisinage, le maire peut être amené à ordonner l’arrêt de votre pompe à chaleur en vertu de ses pouvoirs de police pour assurer la tranquillité publique. En effectuant une déclaration préalable de travaux, vous vous assurez que votre projet est conforme à la réglementation et que vous avez respecté les règles en cas de litige.

Etape 3 : Contrôler le contenu du colis à réception de votre pompe à chaleur

livraison pompe à chaleur

Il est important de vérifier votre colis dès sa réception à votre domicile pour s’assurer de son bon état. Si vous n’êtes pas en mesure de vérifier le fonctionnement de votre équipement, il est essentiel de constater l’état de votre colis. Dans le cas où le colis est endommagé, il est recommandé d’en informer rapidement le fournisseur avant l’installation par votre installateur.

Cette vérification vous permettra également de confirmer la présence de tous les éléments mentionnés dans votre devis. Il serait regrettable de constater l’absence d’une pièce au dernier moment.

Etape 4 : Rendre accessibles les lieux d’installation

Lorsque l’échéance de l’installation de votre pompe à chaleur (PAC) approche, il est important de se rappeler qu’il peut y avoir des travaux préalables nécessaires à sa pose. Si vous prévoyez une rénovation énergétique et que vous devez changer de système de chauffage, vous devrez peut-être prévoir des aménagements autour des unités intérieures et extérieures.

Il est crucial de terminer ces travaux avant l’arrivée de votre installateur. En effet, ce dernier doit respecter un planning de travaux prédéfini et ne pourra pas installer votre PAC dans les temps impartis s’il doit travailler autour d’une zone encore en chantier.

Nous vous recommandons donc de suivre ces étapes en amont et de tout préparer afin que votre installateur puisse mettre rapidement en service votre PAC air-eau.

Et n’oubliez pas de lui offrir un café pour une expérience optimale !

Etape Bonus : la checklist pour ne rien oublier 

  1. Étudier la faisabilité de l’installation de la pompe à chaleur selon les caractéristiques de son habitation (surface, isolation, etc.).
  2. Choisir le type de pompe à chaleur le plus adapté à ses besoins (aérothermie ou géothermie).
  3. Faire réaliser un bilan thermique par un professionnel pour déterminer la puissance nécessaire de la pompe à chaleur.
  4. Choisir un professionnel qualifié pour l’installation de la pompe à chaleur et vérifier qu’il dispose de la certification RGE.
  5. Demander plusieurs devis et les comparer pour trouver le meilleur rapport qualité/prix.
  6. Vérifier les aides financières disponibles pour l’installation d’une pompe à chaleur (éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’, CEE, etc.).
  7. Obtenir l’autorisation de la copropriété si nécessaire.
  8. Réaliser les travaux de préparation de l’installation (démolition, dépose de l’ancien équipement, etc.).
  9. Installer la pompe à chaleur et effectuer les réglages nécessaires.
  10. Faire réaliser une vérification de l’installation par un professionnel qualifié et souscrire un contrat d’entretien pour assurer le bon fonctionnement de la pompe à chaleur.

Autres Articles

Rencontrez PAC Energie 45 à la Foire Expo Orléans 2024 !

Lire l'article

La robustesse des panneaux photovoltaïques face aux aléas climatiques

Lire l'article

La Transition du Chauffage au Fioul vers la Pompe à Chaleur : Pourquoi et Comment ?

Lire l'article

L’Énergie Solaire pour Votre Maison de 100 m² : Tout ce que Vous Devez Savoir

Lire l'article